Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VDI (Vendeur Direct Indépendant) est un métier dont les offres innondent les sites de recherche d'emploi.

J'ai pour ma part postulé à une annonce de la société Herbalife sur le site MétéoJob.

Le recruteur me contacte, c'est un excellent communiquant, son discours est bien huilé. Il en ressort que si je travaille beaucoup et que je suis bien ses consignes, je vais rapidement gagner ma vie correctement. Dans deux mois je ferai environ 1000 euros, et dans six je ferai entre 2000 et 2500 euros. Puis d'ici quelques années, je tournerai au minimum à 10 000 euros.

Il me dit de visionner la vidéo qu'il va m'envoyer et de le rappeller le lendemain à telle heure. La vidéo donne vraiment envie. Cristiano Ronaldo sponsorisé par la marque ainsi que d'autres sportifs de hauts niveaux moins connus. Un médecin prix Nobel de médecine 1998 et le médecin de l'Aviron Bayonnais qui ont contribué à l'élaboration des produits. Des témoignages de personnes qui ont réussi alors qu'elles étaient en situation d'échec. Et j'en passe....

Je rappelle donc le recruteur, on échange et il me dit qu'il veut me rencontrer pour évaluer mes aptitudes et ma motivation. Discours rassurant car normal: ça fait pas le gars qui veut absolument te recruter mais le gars à qui tu dois démontrer que tu le mérites.

Nous convenons donc d'un rdv à Annecy, dans le club d'un distributeur qu'il avait recruté il y a quelques années. En réalité, on va vite faire le tour de mes motivations et de mes compétences. Le recruteur, qui devient ce jour là mon superviseur, me fait monter sur une balance à impédance-mètre, un sorte d'analyseur corporel: la Tanita BC 601 qui est un appareil tout ce qu'il y a de plus sérieux. Mes résultats sont excellents: indice de masse corporelle, masse osseuse, masse musculaire, âge métabolique, taux d'hydratation, graisse viscérale. Tout est dans le "vert". Il me dit que si cela n'avait pas été le cas, il n'aurait pas pu me recruter. Et puis il n'a pas de club du côté de Chambéry et que c'est aussi pour ça qu'il veut miser sur moi. D'ici quelques mois, il espère me voir ouvrir un centre de bien-être. Oui parce que le nom officiel de cette activité c'est coach en bien-être en réalité.

A partir de maintenant, je vais devoir suivre toutes ses instructions, c'est la condition si ne quoi non de la réussite. En tant que "membre", j'ai un identifiant et un mot de passe qui me permettent de visionner les "vidéos membre" du site "formation réussite". Je dois prendre des notes et retenir un maximum de choses. 11 vidéos, environ deux heures en tout, qui expliquent la mise place, les produits, l'évaluaton bien-être, la prise de rdv et de recommandations, le plan marketing. Je suis gonflé à bloc !!! La dernière explique la nécessité de dépenser 500 PV (points volume) mais ça semble tellement vite rentabilisé ! Présent dans 90 pays, Herbalife a instauré une unité de valeur universelle. 500 PV ça fait environ 650 euros. Avec cette commande qui me fait béénficier de 35 % de remise, je vais déjà pouvoir me faire une marge sur les produits. On peut carrément commencer par une commande de 1000 PV à 42% mais je trouve que ça fait vraiment beaucoup d'argent alors j'opte pour 500 PV et ça va bien à mon superviseur, que je vais appeller Joris allez au pif c'est court !!!

Je vais alors assister à un premier évènement qui va me laisser perplexe. Une Journée de Formation (JDFR) à Lyon. Herbalife a loué la salle de conférence d'un grand hôtel. Alors là défilent au micro des personnes qui ont réussi: de très bons orateurs, de véritables showmans pour certains. C'est entrecoupé de vidéos sur écrans géants. Il y a environ 2000 distributeurs Herbalife dans la salle. L'ambiance est festive, on passe de la musique style boite de nuit, très forte, pour mettre l'ambiance. Je vois les gens danser sur les chaises, acclamer, crier. Quand vient la remise des récompenses, c'est le déchainement total. Je discute un peu pendant la pause avec des distributeurs, ils ont l'air d'avoir été lobotomisés. Quand la conférence reprend, le cirque continue et je commence vraiment à penser que ça ressemble à une secte.....

Le surlendemain, Joris me rappelle, toujours à une heure convenue auparavant et en visio. Je vais à présent devoir investir. Joris est très enthousiaste, il me dit à quel point cette JDFR était géniale, incroyable, et se lance dans la foulée, naturellement, sur la seule chose qui l'intéresse vraiment: me faire sortir ma carte bleue !!!

En suivant ses instructions, je commande 650 euros de produits ainsi que l'appareil indispensable pour vendre: la Tanita BC 601. Je dois ouvrir un compte à part, prendre un forfait téléphonique illimité (je l'ai déjà) et j'obtiens un autre identifiant/ mot de passe qui me permettent d'accéder aux vidéos vidéos "vip 500". Je suis devenu un distributeur, un membre actif.

Ces vidéos livrent le "plan d'action" à mettre en place. Il faut commencer par faire la liste de ses connaissances. Puis les appeller une à une en leur servant le même discours:"je viens de démarrer une nouvelle activité de coach en bien-être. Dans le cadre de ma formation, j'ai le plaisir d'offrir des évaluations corporelles ect.." Une partie des amis que l'on peut regrouper par affinités doivent être invitées à une shake partie, qui comprend une dégusation des produits et l'évaluation corporelle. Là ça me pose problème. La suite du plan d'action, publication facebook avec 30 premiers "likes" conviés à l'évaluation corporelle ok, la prospection dans des lieux à forte affluence, des salles de sport, ect pas de problème ça le fait. Mais appeller mes amis et ma famille pour faire mon business, ça ne correspond pas vraiment à mes valeurs. J'en fait part à Joris. Je lui explique aussi que j'ai entendu parler d'un distributeur qui a un club sur Chambéry et que ça me gênerait moins de faire ça dans un club. Cela ferait plus pro, ça me donnerait moins l'impression de mélanger vie privée et vie professionnelle. J'ajoute qu'habitant dans un appartement, les gens étant souvent disponibles entre 17h et 20h, mon fils de 3 ans et demi étant rentré de l'école à 16h30 et ma femme travaillant jusqu'à 20h, c'est compliqué pour moi de faire ça chez moi. Je voudrais faire garder mon fils et aller faire mon travail dans un club. Mais non, rien à faire.....le distributeur de Chambéry n'est pas une de ses propres recrues, je ne peux donc pas prendre des rdv dans ce club !!!

Joris ne veut rien savoir: soit je fais comme il veut soit je me débrouille tout seul. Et bien je vais me débrouiller tout seul pour écouler mon stock. Je ne vais pas faire ce travail à temps complet mais à temps choisi. Je ne monterai jamais les échelons comme lui pour arriver dans l'équipe des "présidents" avec à la clef un salaire de 18000 euros mensuels en moyenne (il m'a montré ses revenus sur son PC).

Tanpis, je ne suis pas prêt à devenir un requin sans scrupules et à travailler dans des conditions inadaptées. Joris ça ne va pas changer sa vie, il ne touchera pas de royalties grâce à moi mais touchera quand même une comission pour m'avoir fait dépenser 650 euros.

Tag(s) : #entreprise boarder-line, #informations et mise en garde

Partager cet article

Repost 0